L’épargne logement : le PEL et le CEL

L’épargne logement est un moyen d’épargne qui facilite l’accès à un prêt épargne logement présentant un taux intéressant. Comme son nom l’indique, l’épargne logement permet de faciliter l’achat d’une résidence principale et secondaire jusqu’au 28 février 2018, et seulement l’acquisition d’une résidence principale à partir du 1er mars 2018, par différentes moyens : un taux de rémunération, un prêt habitât et une éventuelle prime d’état.

Quelles sont les solutions proposées par les banques ?

Aujourd’hui, les banques françaises proposent deux solutions pour accéder facilement à l’achat d’un logement : le PEL et le CEL. Le PEL (ou plan épargne logement) est l’épargne la plus utilisée à cet effet, en raison de sa rémunération supérieure à celle du compte épargne logement et son plafond plus élevé. Bien que le compte épargne logement soit plus ancien, il sert souvent de complément au plan épargne logement, si celui-ci n’est pas suffisant.

Le Plan Epargne Logement (PEL)

Le PEL a vu le jour le 1er janvier 1985 afin d’aider les épargnants français à acquérir plus facilement une maison ou un appartement, grâce à un taux d’intérêt effectif sur l’argent déposé sur le compte, un crédit immobilier et une prime d’état pour l’achat d’une résidence (principale ou secondaire) ou des travaux de rénovation avant le 1er mars 2018 et seulement pour l’acquisition d’un logement principal après cette date.

La prime d’état du plan épargne logement s’applique désormais qu’à l’achat d’une résidence principale, elle peut s’élever jusqu’à 1525 euros si il s’agit d’une résidence respectant les normes écologiques (BBC). Sinon, la banque vous reversera 1000 euros pour cette prime d’état, si votre acquisition immobilière ne respecte pas les normes bâtiment basse consommation.

Le PEL présente un plafond relativement élevé fixé à 61200 euros, ce qui laisse une bonne marge pour son investissement immobilier. Le taux de rémunération quant à lui est relativement intéressant : depuis la date de la dernière réforme du PEL, le taux d’intérêt est basé sur un taux plancher de 2,5 %, soit il sera réviser tous les ans et ne sera plus inférieur à ce seuil de 2,5 %.

Le Compte Epargne Logement (CEL)

Le CEL, quant à lui, est plus simple et plus flexible que le plan épargne logement. Il présente ses avantages qui lui sont propres, bien qu’ils soient moins attractif côté rémunération. C’est pourquoi, les ménages français favorisent très souvent le PEL en premier lieu. Créé en 1975, le Compte Epargne Logement est un placement sûr ou vous pourrez déposer votre argent en toute tranquillité, car il s’agit d’un livret d’épargne réglementé tout comme le plan épargne logement.

Aujourd’hui, le taux de rémunération du CEL est de 1,5 % en brut, il se base principalement sur le taux du Livret A, qui lui-même est basé essentiellement sur l’inflation. Ainsi en cas d’inflation, le taux du compte épargne logement sera revu à la hausse. Pour ce qui est des retraits et des dépôts, ils sont simplement illimités avec le compte épargne logement, à condition d’effectuer des transactions supérieures au seuil limite de 75 euros. Enfin, le plafond du CEL est relativement proche de celui du Livret A : 15300 euros contre 15400 euros, c’est donc un bon complément au plan épargne logement en cas de besoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *